Ce site autorise trois méthodes de navigation dans les BD : La barre de défilement horizontale, les flêches gauche et droite, et glisser (drag) dans la BD.

Un dessin de Richard Nixon faisant un discours. Un dessin de télé-spectateur. 17 Juin 1971 -Le président des USA Richard Nixon déclare une “ guerre aux drogues”, désignant l'abus de drogues comme “l'ennemi public numéro 1 des USA”. Une critique de cette politique vient rapidement de son propre entourage.. ..l'ancien conseiller electoral de Nixon, Milton Friedman.Un dessin de Milton Friedman. Il pose, les mains sur les hanches. Entre des étagères de bibliothèque. Economiste libéral et futur lauréat du Prix Nobel d'Economie, Friedman répliqua à la “guerre aux drogues” en faisant une série de prédiction sur ses conséquences probables. Quarante années après, ses prédictions se sont révélées extraordinairement exactes.. ..et pourtant, pour prédire le futur, il avait examiné le passé.Une rue de Chicago en 1930. Un dessin d'Al Capone fumant le cigare. En 1932 Milton Friedman déménage à Chicago pour étudier l'économie. La cité est encore sous le choc de l'influence d'une figure célèbre de Chicago, Al Capone.Une rue de Chicago en 1930. des dessins de gangsters. Des voyous en train de fumer. La prohibition de la vente de l'alcool, instituée en 1920, n'avait pas éteint la soif d'alcool des Américains. La prohibition avait juste empêché les buveurs de s'approvisionner dans le marché légal.. ..et les avait orienté vers le marché noir, tenu par des criminels du genre d'Al Capone.Un dessin de mitraillette tirant des balles. Un dessin de distillerie clandestine et de ses équipements. Vivant hors la Loi, les goupes mafieux utilisaient la violence pour arriver à leurs fins.. ..menant à une augmentation rapide des crimes, comme les aggressions, les vols et les homicides. L'alcool étant maintenant illégal, les contrôles de qualité étaient remplacés par une interdiction totale de vente.. ..obligeant les buveurs à se tourner vers des fournisseurs de qualité douteuse,.. ..à réduire le consommation de boissons “raisonnables” comme la bière et le vin.. ..et à se tourner ves les boissons fortement alcoolisées, bien plus profitables pour les bootleggers.Enfin la Fin de la Prohibition Des piétons dans une rue de Chicago, dessinés en contre plongée. Un journal annonçant l'abrogation. L'expérimentation américaine de la Prohibition s'arrêta en 1933. Au fur et à mesure que la production, la vente et la consommation d'alcool devenaient légales.. ..le taux de crimes violents, qui lui était associé, commenca à revenir vers ses niveaux d'avant 1920.. ..et les syndicats criminels du marché noir commencèrent à perdre de leur influence, face aux vendeurs légaux, qui reprenaient leur commerce. Enfin la Fin de la Prohibition Des piétons dans une rue de Chicago, dessinés en contre plongée. Un journal annonçant l'abrogation.Un dessin en plongée de Milton Friedman tapant à la machine. Quarante ans après, Milton Friedman était consterné de voir l'Amérique faire à nouveau la même erreur. Aux yeux du législateur, les leçons tirées de la prohibition de l'alcool ne s'appliquaient pas aux “drogues”. Ce n'était qu'une nouvelle menace qui devait être écrasée par la force de la Loi. Friedman répliqua par une série de prédictions.Un dessin de Milton Friedman, un homme chauve portant des lunettes et tapant à la machine. La demande de drogues ne serait pas stoppée par la Loi. Les drogues deviendraient un “fruit défendu” , ce qui augmenterait leur attrait pour une jeunesse impressionable.Dessin de Milton Friedman se levant de son bureau. Considérant les profits que la vente de drogues pouvait générer, les organisations criminelles allaient entrer dans le Marché Noir. les personnes voulant obtenir des drogues devraient s'associer à des criminels, au risque de leur sécurité et de leur bien être,..Un dessin de Milton Friedman marchant dans la rue, en contre-plongée. ..et les usagers seraient incités à des comportement criminels pour financer leur consommation devenue onéreuse. Par leur pouvoir sur les consommateurs, les dealers fixeraient leurs propres règles en matière de prix, de qualité et de politique des ventes.Les producteurs seraient encouragés à produire des variétés plus fortes, plus puissantes de certaines drogues.. ..ou à privilégier les drogues “hard” aux dépens de celles qui sont plus “soft”.Un dessin de Milton Friedman marchant dans la rue. Etiquetés comme criminels, les toxicomanes hésiteraient à consulter et chercher de l'aide. Les usagers de drogues affectés par la prohibition seraient irrités par ces lois et moins portés à respecter les autres lois de la société.Un dessin d'homme chauve avec des lunettes. Milton Friedman marchant. Les sommes en jeu augmenteraient la probabilité de corruption des policiers, des fonctionnaires ou des politiques. De plus en plus de citoyens seraient arrêtés et emprisonnés pour des crimes jusque là inexistants.Un dessin de Milton Friedman lisant un papier, puis à coté d'un bureau surmonté d'une machine à écrire. De plus en plus de prisons seraient nécessaires pour abriter ceux qui seraient emprisonnés pour des crimes jusque là inexistants. De plus en plus de ressources policières seraient soustraites à la lutte contre les autres crimes.Un dessin de Milton Friedman regardant par la fenêtre puis se tournant vers un globe terrestre. Le taux de crimes violents allait augmenter chez les usagers de drogue des villes américaines.. ..et propablement aussi dans les pays produisant ou trafiquant les drogues.Un dessin de Milton Friedman contemplant un grand globe terrestre. On voit l'Amérique du Nord. Un grand nombre de malheurs.. ..se propageant dans la société.. ..se propageant dans le monde entier.. ..serait la conséquence directe de lois inappropriées.Un dessin de ruelle en ville. Des ordures un peu partout. Une femme SDF. Des cambrioleurs sur une echelle entrant par effraction. Friedman voyait ces lois comme un “traitement” bien intentionné, mais defectueux. Pour Milton Friedman, la “guerre aux drogues” ne sera jamais victorieuse. De la même façon que la Prohibition n'a pas pu stopper la consommation d'alcool aux USA.Un dessin de ruelle en ville. Des ordures un peu partout. Une femme SDF. Des cambrioleurs sur une echelle entrant par effraction. Un “traitement” qui rendrait la vie des usagers plus misérable.. ..en les confinant dans des ghettos sociaux, écartés de la société. Un “traitement” qui rendrait la vie des non-usagers plus misérable.. ..par les vols et la violence qui déborderait sur des victimes innocentes, du fait de ces lois. Un “traitement” qui rendrait le monde plus cruel et plus violent.Des dessins de baril d'alcool, des dessins de plants de cannabis. Des conférences de presse de la police, en contre plongée. Il y a des similitudes inquiétantes entre la Prohibition et la “guerre aux drogues”. Les gangs. La violence. Les descentes de police promettant toujours de “renverser le courant”.. ..et le trafic de marché noir continuant à fonctionner malgré toutes les descentes.Un dessin d'homme ivre mort. Un dessin d'homme inconscient. Des photographes de presse mitraillent derrière un cordon de police. Les lois de prohibition induisent une culture de la drogue centrée sur une amplification des dangers et des risques.. ..et utilisent les tragédies associées à l'abus de drogue comme une “évidence” en faveur de lois encore plus rudes. Mais quels dégats sont causés par les lois elles mêmes ?Un dessin de laboratoire clandestin. Une aiguille à broder (pour la police)Une ruelle avec des dealers. Un dessin d'Al Capone fumant. Tous ces arguments sont d'excellentes raisons de ne pas acheter de drogues aujourd'hui.. ..comme elles l'étaient de ne pas acheter d'alcool au temps de la Prohibition. Tous ces problèmes sont causés par la Loi, pas par les produits.Un dessin de champ de fleurs. Un dessin d'homme couché sur l'herbe et contemplant les nuages. Essayons d'avoir une conversation d'adultes sur les drogues. Une conversation qui reconnait que les drogues peuvent ruiner et détruire des vies.. ..mais qu'elles peuvent aussi apporter des expériences positives et plaisantes.Un dessin de montagne fleurie Des jeunes filles regardent une ville au loin. Ces deux visions sont exactes.. ..mais une seule est discutée dans le débat public. Le champ des opinions publiques “acceptables” sur la drogue est étranglé par les tabous. Si nous sommes courageux, il y a des débats intelligents à mettre en oeuvre.Dessin d'amis regardant la ville de loin. Dessins de montagne. Après quarante ans de “guerre aux drogues”, la plupart d'entre nous n'a pas connu le temps où les drogues étaient légales.. ..c'est pourquoi il nous est difficile de différencier les problèmatiques qui sont autour de la drogue.. .. de celles qui sont dues aux drogues elles mêmes.Un dessin de vision psychédélique de couleur pourpre. Des amis regardent, assis sur l'herbe. Tentons de séparer les effets des drogues.. ..des effets de la prohibition.Dessin d'amis regardant un desin de Saturne de couleur pourpre, avec tous ses anneaux. Tentons de comprendre quel est la part de nos problèmes qui vient de la drogue elle même... ..et quelle est la part qui vient du fait que les drogues sont illégales.

Supportez mes BD qui n'ont pas d'équivalent. Devenez un sponsor régulier via ma campagne Patreon. Supportez mes BD par un versement mensuel. Voulez vous plus d'infos ? Regardez ma video de 3 minutes !
Pour voir une autre BD sur les drogues , lisez Parc aux Rats.

Commentaires

????? ?????? ???

22 April 2017

?????? ??????? ?????? ??????? ???????? ???????? ??? ????????????? ?????? ???. ????? ?????? ??????????. http://lenmusor.ru/zil.php ????? ????????????? ? ???????? ??????.

OLIVIER

13 December 2016

Super!!! Nous envisageaons d'utiliser cette BD pour servir de supports pour des groupes de paroles. Beau travail

Bergier

27 September 2016

Sacré Friedman, un point de vu très intéressant et complètement réaliste, merci

De Becker Dominique (Infor-Drogues ASBL)

2 November 2015

Bonjour, J'aimerais commande les BD suivantes : - La Guerre aux drogues (2012) - Parc aux Rats (2013) Mes coordonnées postales : Mme De Becker Dominique Infor-Drogues ASBL Rue du Marteau, 19 B-1000 Bruxelles Pourriez-vous joindre une facture au colis ? Bien cordialement, Mme De Becker, .D

Kris ZINU

12 June 2015

Le parallèle est juste! C'est l'argent qui gouverne les lois! Il y a tant à gagner pour les trafiquants, et certainement tant de pot de vin versés. La corruption étant partout, nos politiques ne sont pas encore près à avoir un regard décilié sur la question!

Celine VDE

11 June 2015

Bravo! excellente synthèse historique et des questions posées intéressantes

Anthony Beauchet

10 June 2015

Excellent. Une analyse juste du non débat sur les drogues :)

13 December 2014

[…] […]

Stan

4 December 2014

Bravo! Enfin des gens qui voient la raison. Sans parler que ça tuera l'économie des gangs et que l'argent ira dans la poche de l'état et permettra de l'investir plus intelligemment que dans des forces de polices. +1

Name *
Email *
Message *